Qu’est-ce qu’un habitat écologique ?

Le concept de l’habitat écologique consiste à construire un logement dans le respect de l’environnement. Il se caractérise principalement par une faible consommation d’énergie grâce à l’utilisation d’au moins une énergie renouvelable. Quels sont les critères qui définissent vraiment un habitat écologique ?

C’est quoi exactement un habitat écologique ?

Un habitat écologique est une maison conforme aux normes écologiques et respectueuses de l’environnement. Il est construit avec des matériels naturels et consomme moins d’énergie. Ces critères sont présents tout au long de la construction et de l’utilisation d’un habitat écologique.

Selon la RT 2012, toute construction neuve ou extension d’un bâtiment existant doit suivre la norme BBC ou Bâtiment Basse Consommation. La BBC est conçue dans le but de réduire la consommation d’énergie par un meilleur système d’isolation, de ventilation, d’étanchéité et d’orientation au soleil.

Dans ce cadre, la consommation d’énergie primaire ne doit pas dépasser 50 kWh/m²/an. Pour y arriver, il faut planifier stratégiquement l’implantation géographique de la maison. La qualité de l’isolation est définie selon les conditions climatiques de la zone et son altitude de sorte à éviter la déperdition de chaleur. Une étanchéité efficace en résulte et réduit la consommation d’énergie. Les énergies renouvelables sont priorisées.

Comment faire une économie d’énergie sur un habitat écologique ?

L’économie d’énergie fait partie intégrante d’un habitat écologique. Ce critère s’applique non seulement sur les appareils et le système de chauffage ainsi que la production d’eau sanitaire, mais aussi pour l’électricité et la climatisation.

Faire des économies sur le chauffage

 

Pour économiser sur le chauffage, le plan de construction doit être réalisé toujours en pensant au climat. La maison est orientée vers le soleil pour bénéficier au maximum de la chaleur naturelle. Sans compter l’isolation optimisée de l’habitation, ce, pour compenser la perte de calorie. En dépit d’une exposition au soleil, ce détail permet de garder la fraicheur de la maison en été.

Faire des économies sur l’éclairage

p L’éclairage se doit d’être performant tant pour la sécurité que pour le confort. Par ailleurs, économiser en éclairage est assez simple. Pour vous inscrire dans un principe d’habitat écologique, vous pouvez utiliser :

  • Des ampoules LED ;
  • Des ampoules à économie d’énergie.

Évitez les ampoules incandescentes, elles sont plus énergivores. En revanche, les maisons collectives sont équipées d’un système de détection de mouvement qui limite la consommation d’énergie.

Faire des économies en eau

L’eau est un élément indispensable dans une maison. Elle représente également une dépense colossale. D’autant plus que les ménages sont presque tous concernés par un gaspillage d’eau potable de 25% en moyenne. Cela peut être issu des toilettes ou de l’eau de cuisine. À cet effet, les toilettes sèches sont une bonne solution pour un foyer écologique.

Un habitat écologique est-il complètement sain ?

Un habitat écologique est conçu pour optimiser la santé des occupants. Chaque élément utilisé pour la construction de la maison provient d’une matière naturelle et non toxique. Dans ce sens, optez pour le bois ou la céramique, ces matériaux évitent la dispersion des poussières et de l’humidité et corolairement les allergies et les maladies.

En outre, l’émanation des vapeurs toxiques nuisent à la santé, car l’air en devient impur à l’intérieur comme à l’extérieur. D’ailleurs, certains facteurs augmentent la pollution de l’air dans une maison : une ventilation inadaptée, des fumées, des peintures et le COV ou Composé Organique Volatile. Les conséquences de la mauvaise qualité de l’air se manifestent par les maux de tête, les troubles respiratoires, la fatigue et les yeux qui brûlent.

Est-ce qu’un habitat écologique respecte l’environnement ?

Le but de construire un habitat écologique est de respecter la nature. L’utilisation des matériaux bruts vise justement à atteindre cet objectif. Il va sans dire que les matières transformées ont plus d’impact sur l’environnement. Une fois qu’elles sont industrialisées, elles émettent un gaz à effet de serre.

Qui plus est, une transformation exige un déplacement et chaque déplacement augmente la pollution. Pour le bois, par exemple, même s’il s’agit d’une matière écologique, il conserve une certaine quantité de carbone. Le gaz carbonique se disperse peu à peu dans la nature pendant son transport jusqu’à sa combustion ou son compostage. On évite ainsi les produits pétrochimiques et ceux qui nécessitent une forte consommation d’énergie grise.

Quels sont les matériaux utilisés pour la construction d’un habitat écologique ?

Les matériaux utilisés dans un habitat écologique sont choisis pour leur performance. Chaque matière a ses spécificités, mais le choix dépend principalement du budget. Pour la construction de la maison, le bois est très prisé. C’est la solution la plus écologique, naturelle et surtout renouvelable. Les briques isolantes sont aussi une option favorable. Fabriquées avec de la terre cuite, elles sont tout aussi économiques et moins polluantes. Toujours est-il que leur fabrication requiert un passage industriel.

Concernant l’isolation des murs, du plafond ou même de la dalle, des matières complètement écologiques sont à votre portée :

  • La paille ;
  • La laine ;
  • Le liège ;
  • Le chanvre ;
  • Le carton.

    Les équipements d’intérieur différencient une maison classique d’un habitat écologique. À cela s’ajoutent la qualité et le coût des énergies utilisées. À ce sujet, le panneau solaire photovoltaïque fournit de l’électricité dans le respect total de l’environnement. Même pour la production d’eau chaude, on retrouve des dispositifs solaires très performants. Pour un besoin individuel, l’éolienne fait aussi l’affaire. Enfin pour le chauffage, une pompe à chaleur est une source de chaleur en hiver et de rafraichissement en été.